YELO PEPPE: IL A FALLU 39 INGRÉDIENTS POUR 5 SPÉCIALITÉS

Sharing is caring!

Affiche Yelo peppe

Vous vous souvenez de cette invitation de Nestle du 26 juin dernier pour la première diffusion de sa web-série « Yelo peppe » dans le but d’éduquer les populations à bien s’alimenter, et bien le 15 septembre 2018 marquait la diffusion du dernier épisode de cette web-série épicée.

Oui puisqu’on parle de bouffe je veux vraiment identifier ces 39 épisodes à 39 épices que Maggi a su nous faire découvrir chaque semaine via Youtube. Nous étions plongés dans le quotidien de 5 femmes que j’aimerais identifier à 5 spécialités de Maggi que je connais.

Anna-Maggi tomate : elle tient un restaurant avec comme spécialité la cuisine traditionnelle. Malgré ses plats exquis, les réalités de la concurrence et du fast food la rattrapent et elle veut se moderniser. Elle cherche un associé.

 Marie- Maggi épices : telle une épice, cette conseillère d’orientation a une brillante carrière mais une vie de famille pauvre. Heureusement elle va se rattraper et réaliser qu’elle a de la chance d’avoir son mari auprès d’elle.

 Mina- Maggi poulet : Je dirais même poulet de ferme tellement je l’ai trouvé molle. Une bloggeuse qui n’arrive pas à imposer ses choix et qui, malgré son désir de devenir indépendante n’arrive pas à tenir tête à sa maman envahissante. Son papa et Alex son copain vont l’aider dans ce sens.

Fatima- Maggi classic : femme aux apparences simples qui pourtant est un agent secret qui va s’atteler à démanteler un réseau de fraude dans l’institution bancaire où travaille notre dernière actrice,

Aida-Maggi curry : une femme dynamique et fière qui a le souci du bien-être de sa famille malgré son emploi de temps chargé. Bref une web-série sauce savamment dosée à la façon Maggi pour faire durer le plaisir de nos papilles ? non de nos yeux et nos megas,lol.

Marie de Yelo peppe

Mon avis

Une web-série intéressante car c’est une sorte de packaging que nous a offert Maggi à travers les débats des actrices sur divers sujets qui traitaient aussi bien des problèmes personnels que professionnels. Les menus des plats réalisés dans certains épisodes avec des recettes revisitées (j’avoue qu’à part la sauce d’arachide j’ai pas pu faire le reste heureusement je pourrais toujours consulter en tapant #yelopeppe. Les astuces pour mieux conserver nos aliments et les consommer frais et plus longtemps. Il fallait y penser et faire en sorte que l’on peut s’éduquer autrement sur Internet.

Les 39 épisodes disponibles en anglais et en français permettent d’intéresser le plus grand nombre d’internautes.

Les hommes étaient tendres, attentionnés, ils faisaient la cuisine et complétaient leur partenaire (la bonne image du couple loin des stéréotypes du genre la cuisine c’est pour les femmes).

Le fait d’avoir choisi le métier de blogging est le must pour moi car il fallait montrer combien de fois ce métier est difficile et est très mal connu du public mais pourtant utile de nos jours face aux anciens médias.

Aida de Yelo Peppe

Ce que je n’ai pas aimé

Je le disais déjà j’aurais souhaité rencontrer les actrices et avec elles, échanger sur cette expérience et en quoi cela a enrichi leur alimentation.

Quelques fois la transcription tardait ou était absente lors des échanges entre les acteurs.

Il a fallu attendre le 30eme épisode pour vraiment vivre le « peppe ». Pour moi qui est si impatiente il m’a fallu me retenir, une vraie punition.

Une image plutôt négative se dégageait des différents couples. En regardant de près on dirait que les femmes qui réussissent délaissent leur famille pourtant je vois celles qui réussissent sur tous les plans.

Pas ou très peu de scènes romantiques, oui Maggi veut confirmer qu’en Afrique le mot tendresse est soit rare, soit n’existe pas. Très peu d’épisodes d’intimité et il a fallu attendre les 10 derniers épisodes pourtant nous sommes aussi câlins chez nous Maggi.

Mina de Yelo Peppe

Malgré tout une bonne note

Je dirais 16/20 pour tout ce concept, on retient quelque chose en regardant et les populations ont des astuces pour leur alimentation. Maintenant faudra faire une évaluation pour savoir si nos habitudes ont vraiment été corrigées au travers des bons dosages entre le sel et le cube.

Sharing is caring!

3 comments

  1. Banzeu dit :

    Très beau résumé de la web série Maggi #YeloPeppe.
    S’inspirant intelligemment du champ lexical de la cuisine, Salma présente par une association subtile aux variantes des bouillons Maggi, la sauce épicée qui a été servie aux internautes du 26 juin au 15 septembre.

    Assurément le dosage des épices aura su emoustiller les papilles gustatives des consommateurs avec en prime le goût d’astuces culinaires pour cuisiner sainement les plats de chez nous.

    L’on reste cependant un peu sur sa faim et C’est assurément à ce niveau que se trouve l’opportunité pour le Chef Maggi de rentrer dans sa cuisine et de concocter une version affinée de la sauce #YeloPeppe…

    A suivre…

  2. Christelle dit :

    Salut Salma. J’apprécie ton analyse. Super vraiment. Je parlais ailleurs d’une saison 2. Le chef cuisinier à là des pistes d’investigation. Chapô, l’artiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives

Catégories