Logo de l'entreprise Camtel
Logo de Camtel

Le 12 mars 2020 j’ai assisté à la remise solennelle par le gouvernement, des conventions de concession à Camtel. Une cérémonie qui m’a fait me demander si cette société fonctionnait depuis dans l’illégalité? Que non, juste qu’elle se lance dans la téléphonie mobile et ses services donc il lui fallait d’autres autorisations pour exercer.

Il y avait tout d’abord ce nombre impressionnant de minitres. 3 pour être précis: le ministre des finances, le ministre des postes et télécommunications et le ministre de la femme et de la famille. De nombreux invités parmi lesquels les membres importants de Camtel, de l’association des consommateurs et le directeur de l’agence de régulation des télécommunications.

S’agissant de ces conventions, il faut dire qu’elles venaient faire de Camtel officiellement, le 4 ème opérateur de téléphonie mobile après Mtn, Orange et Nextell. De manière spécifique les conventions étaient: une pour l’établissement et l’exploitationd’un réseau de communications électroniques mobiles à ouverture nationale aupublic liés aux technologies 2G,3G et 4G ; une autre pour l’établissement et l’exploitation d’un réseau de communications électroniques fixes à couverture nationale ouvert au public par accès filaires et enfin une convention pour l’établissement d’un réseau de transport de communications électroniques, y compris les stations d’atterrissage de câbles sous-marins et des téléports vers des réseaux à satellites.

J’avoue que pour moi aussi c’était un gros français avec jusqu’à 5 annexes pour chacunes de ces conventions. Un bon point est l’intervention de deux ministres. Le ministre des finances a tenu a rappelé à Camtel que l’Etat attend d’elle une croissance et une participation à la création des valeurs en redynamisant sa gestion opérationnelle, commerciale et financière. La ministre des Postes et télacommunication quant à elle tenu a interpellé l’ART sur son devoir de veille pour le respects des cahiers de charge surtout en ce qui concerne la couverture, la qualité du service, la satisfaction des consommateurs et au développement de ce secteur pour accompagner le gouvernement dans sa transformation digitale.

Cérémonie de remise des conventions à Camtel au Hilton Hotel de Yaoundé
Cérémonie de remise des conventions à Camtel au Hilton Hotel de Yaoundé

S’agissant du volet qualité de service, c’est le cancer commun de la plupart des administrations publiques de ce pays. De 2011 à 2014 j’ai eu une mauvaise expérience avec Camtel. A l’époque elle proposait une offre de téléphone fixe avec Internet. Pour venir me livrer et installer leurs équipements à la maison il avait fallu attendre plusieurs jours  après mon payemen. Les jours suivants c’était l’enfer. Non seulement ce qu’ils avaient dit offrir comme débit  c’était du pipo, mais en plus j’avais beau les relancer ils ne venaient jamais regarder de quoi il s’agissait. Ils étaient toujours à l »heure pour déposer leur facture, faisaient semblant de noter mes plaintes et plus rien.

Lasse d’attendre qu’ils internviennent et de payer des factures pour un si pauvre service voire inexistant, j’ai décidé un beau matin de ramasser tous leurs équipements et d’aller les remettre à leur direction à Commercial Avenue.

C’est aspect de la gestion de la clientèle m’interpelle et m’intéresse au plus haut point. Nous voulons être patriote mais pas pour un pauvre service désolé. Des réceptionnistes vilaines qui vous servent et vous parlent comme elles veulent (n’est ce pas leur salaire passe, on va se plaindre à qui?).

Quand j’abordais le sujet de digitalisation des entreprises avec certaines personnes de mon entourage, je ne recevais que des moqueries. On me disait « tu rêves hein », « tu es à Mbeng avec tous tes papiers », « ça ne peut pas marcher ici ».

Et à force d’entendre ce discours j’ai baissé les bras, je me suis convaincue que c’était peut-être vrai, je rêvais. La corruption est devenue si normale pour ce pays que qui serait partisan pour tout digitaliser, pour couper ce robinet?Personne!

Les personnalités à la signature des conventions remises à Camtel
Les personnalités à la signature des conventions remises à Camtel

Sans me réjouir ni souhaiter que le Covid-19 arrive dans mon pays et ne nous oblige à rester chez nous, je pense que Camtel tient là une occasion en or de s’imposer, de digitaliser les administrations de l’Etat. Oui, les combattants de la virtualisation des services vont devoir changer de disque et de trajectoire sinon nous coulerons.

Le Cameroun veut se développer et avec le Covid-19 et les nombreuses restrictions des mouvements des personnes, allons-nous fermer les services comme ailleurs sans nous préparer? Non!

Nous allons devoir revoir nos habitudes de travail et  apprendre à télétravailler et adopter tout ce que le digital et le virtuel offre. Nous devons expérimenter les téléconférences, la Télémédécine, bref savourer le véritable « Haut-débit ». Si Camtel réussit à nous offrir cette vraie 4G et dans tous le pays, elle se sera démarquée et imposée face aux autres.

Nous comptons sur toi Camtel, ne nous lâche pas.

Facebook0

Privacy Preference Center